Le monde du marketing – tout comme le monde en général, est en constante évolution. De fait, votre stratégie et vos techniques d’approche des clients se doivent d’évoluer également.

Le mobile est roi et la mobilité est reine. Nous sommes désormais rivés à nos smartphones ce qui présente, certes, un challenge mais également une opportunité pour nous, marketeurs, à condition de réussir à passer outre le tintamarre et la multitude d’informations, vraies ou fausses, dispersées sur les réseaux.

Le point positif de ce boucan permanent, c’est la prime à la qualité. Les audiences, bien que nourries au contenu, retiennent également les approches et contenus de qualité ou, tout au moins, différenciés.

 

1. Un chatbot pour aider le chaland

Les chatbots sur Facebook Messenger sont assez faciles à créer, sans expertise technique avancée et ils peuvent prendre votre relais – ou celui de vos équipes – quand vous n’êtes pas disponible. Selon Facebook, ce sont quelques 100 000 bots Messenger qui bossent aujourd’hui au service client de diverses pages. Entre connexion instantanée avec les clients, résolution de problèmes et autres.

 

2. LinkedIn n’est pas mort

Loin de là. En l’occurrence. LinkedIn s’est trouvé une nouvelle jeunesse ces derniers temps, en particulier avec l’arrivée de la vidéo sur le réseau. Un effet Microsoft peut-être ? Dans tous les cas, les changements ont portés leurs fruits avec un nouveau fil d’info et une interface utilisateur revue. Alors que Facebook est devenu une sorte de fourre-tout trop plein, que Snapchat bat de l’aile et que Twitter a un usage différent, les utilisateurs reviennent sur Linkedin. En masse.

L’audience des contenus est en (forte) hausse et offre une bien belle opportunité de visibilité en ce moment.

 

3. Offrez de l’experience personnalisée

On veut du personnel. Quelle que soit la marque, qui que soit mon interlocuteur/trice, je veux du service personnalisé. Comme vous et la grande majorité des consommateurs de nos jours. Alors entre emails perso ou offres VIP exclusives, soyez aux petits soins de chaque client et prospect.

Pour ce faire, l’usage de quelques bons outils s’impose (CRM – Capsule CRM -, outil de mailing – Mailchimp – et capture des données).

56% des clients préfèrent acheter chez un marchand qui les identifie de manière individuelle et idéalement par leur nom et 58% chez quelqu’un qui est capable de leur recommander un nouvel achat basé sur leurs commandes précédentes.

 

4. Est-ce que vous avez pensé au ‘dark social.’

Dark social ? Qu’est-ce que c’est ? On ne parle pas dark web ici. Le dark social ce sont les conversation privées qui se passent en dehors des plateformes que vous pouvez suivre et analyser  (Facebook Messenger, SnapChat, WhatsApp et autres messages privés).

Il y a tout un monde de conversations – et d’affaires – qui existe dans une sphère que les marques ne peuvent qu’effleurer (les messageries ont dépassé, depuis 2013, les 4 plus grands réseaux sociaux en termes d’utilisateurs). Il est important de faire partie de ces conversations et pour les bonnes raisons. On parle ici de la version moderne du bouche à oreille, une influence qui est génératrice de décisions d’achats.

 

5. Rejoignez – ou créez – des groupes Facebook pertinents

Facebook est mort. J’exagère bien sûr mais il s’agissait quasiment des gros titres récemment après un énième changement d’algorithme et la préférence soudainement accordée aux contenus des amis et familles plutôt que des marques. Quoiqu’il en soit, nombre de marketeurs ne jurent plus que par les publicités payantes sur Facebook. Solution de facilité avant même de s’attacher à offrir de la qualité, du contenu et de l’engagement.

Pour aller plus loin, faîtes usage de ces lieux captifs mais structurés autour d’intérêts communs que sont les groupes. Vous pouvez également, en tant que marque, créer des groupes liés à votre page. Que ce soit un groupe VIP ou bien un groupe de discussion, service client, etc. L’engagement dans ces groupes est généralement élevé par contre un point important ici est la gestion et la modération des contenus. C’est l’heure de se rappeler que Community Manager n’est pas un rôle pour le stagiaire BFM.

 

6. Restez en contact avec vos clients

Echangez avec vos clients par le biais de micro-études/sondages afin de définir ce qui leur plaît, ce qui peut être amélioré et ce qui devrait définitivement changer. Vos clients peuvent s’avérer les meilleurs stratégistes pour votre société. Ils connaissent et utilisent les produits au quotidien.

Vous pouvez également faciliter ces échanges en offrant des réductions, des récompenses diverses voire des accès anticipés à des nouveautés.

 

7. Faites du live

La vidéo est devenu un média incontournable et les vidéos live touchent des audiences importantes. En partie aidées par les algorithmes des plateformes qui continuent à favoriser ces contenus. Alors Facebook, Instagram, Twitter ou autres, lancez-vous !

Ce peut être une vidéo de vie quotidienne de l’entreprise, d’un événement, une rencontre ou session de questions et réponses, peu importe. Montrez à votre audience une nouvelle dimension de votre société.

Au final, 7, “lucky number” ? Testez et faites moi part de vos résultats (positifs).

Appeler
Y aller