Le newsjacking est, pour une entreprise, l’art de détourner l’actualité de manière originale afin de créer le buzz. Nombre d’entreprises y ont d’ores et déjà recours sur les réseaux sociaux. Bien utilisé, il permet de générer beaucoup de trafic à peu de frais, les internautes en étant très friands. Une aubaine pour des petites marques qui peuvent se faire connaître par ce biais ou du moins, augmenter considérablement leur nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux. Mais le newsjacking se réalise avec beaucoup de prudence, car mal maîtrisée, la campagne peut très vite tourner au bad buzz… Voici quelques règles de bases à connaître avant de se lancer dans cette entreprise juteuse mais périlleuse :

 

 

1 Incluez vos opérations de newsjacking dans une stratégie plus globale

 

Vos opérations de newsjacking ne doivent en aucun cas être pensées pour se suffire à elles-mêmes. Elles doivent s’inscrire dans une stratégie de communication plus globale. Il est inutile de chercher à gagner des followers si vous ne faites rien pour les fidéliser après… Réfléchissez donc à comment faire fructifier vos potentiels gains avant de vous lancer dans une opération de newsjacking.

 

2 Soignez votre veille

 

Pour réussir dans l’art du newsjacking, il faut être très réactif à l’actualité. Soyez donc particulièrement attentif à tout ce qui se passe sur les réseaux sociaux – et tout particulièrement sur Twitter – afin de pouvoir rapidement remarquer les sujets d’actualité sur lesquels vous pourriez miser. Il est en effet important de réagir très rapidement car un newsjacking réussi s’inscrit au début du cycle de vie d’une actualité. Quand le buzz autour de cette actualité est passé, il est trop tard…

 

3 Pour vos newsjacking, évitez les sujets dramatiques ou polémiques

 

Réagir sur un drame pour faire la promotion de sa marque est rarement bien vu. Les marques qui s’y sont essayées l’ont bien souvent regretté. Il en va de même pour les actualités polémiques, très risquées à moins qu’elles rentrent dans une stratégie d’image de marque spécifique. Misez donc sur des sujets d’actualité plus légers et plus conviviaux afin d’éviter les bad buzz.

 

4 Soyez cohérent avec votre image de marque et votre public cible

 

Les sujets d’actualités que vous pouvez détourner dépendent de votre image et de votre public. Veillez à toujours rester cohérent avec l’image que vous vous êtes construite jusque-là, à moins bien sûr de vouloir en changer. Ces sujets dépendront aussi de votre public cible. Par exemple, un public jeune ne s’intéresse pas forcément aux mêmes actualités qu’un public senior. Pour les premiers, les références aux séries actuellement populaires ont déjà fait leurs preuves. Pour les derniers, privilégiez des actualités un peu plus généralistes. Mais ce ne sont que des exemples, à vous de vous informer sur ce qui serait susceptible d’intéresser votre public cible !

 

5 Ne confondez pas réactivité avec précipitation

 

C’est l’erreur à ne pas commettre. Vous risquez au mieux de faire un flop, au pire de donner une mauvaise image à votre campagne sans le vouloir ce qui pourrait vous causer des préjudices. Essayez donc d’anticiper au mieux les tendances qui pourraient émerger grâce à votre veille et si vous n’êtes pas certain de votre coup… Ne faites rien. Assurez vous de maîtriser votre campagne de newsjacking

 

6 Réalisez des newsjacking originaux 

 

C’est le point le plus important pour un newsjacking réussi ! Ne vous contentez pas de copier ce qui a déjà été fait. Innovez ! Encore une fois, utilisez votre image de marque pour réaliser quelque chose d’original qui vous corresponde. Un newsjacking bien soigné doit pouvoir se démarquer tout en reflétant votre personnalité aux internautes. À titre d’exemple, voici des campagnes de newsjacking qui ont connu le succès.

Appeler
Y aller