Menu
GOOGLE HOME, Amazon Alexa, Apple HomePod. Entre autres “smart speakers” (ou haut-parleurs intelligents).
La famille des “choses” intelligentes continue de s’agrandir et ces futures stars du Noël à venir font bien plus que simplement jouer de la musique.
Posé sur votre table de chevet, décorant une étagère ou bien trônant au milieu du salon, Google Home est à l’écoute et disponible pour répondre à toute commande vocale. La technologie fonctionne sur les mêmes bases que Google Assistant et son système activé par la voix. Il peut définir une alarme, vous donner la météo, s’enquérir de l’état du trafic routier, jouer à un jeu, vous raconter des blagues ou, tout simplement, procéder à une recherche … sur Google.
L’enceinte se synchronise avec votre compte Google lors de la mise en marche et peut ainsi vous annoncer vos rendez-vous à venir si vous le lui demandez. Fonctionnalité pratique, vous pouvez également lui dicter une liste de courses. Sinon, de manière logique, vous pouvez lui demander de jouer votre musique (ou bien celle issue de diverses plateformes sur lesquelles vous disposez de comptes) et elle peut même accepter vos requêtes particulières – du genre « musique pour travailler ».
Il ne faut pas oublier les fonctions “maison intelligente”. Google Home peut se connecter aux autres systèmes intelligents dans la maison. Comme, par exemple, les ampoules “intelligentes” (et à commande vocale) Philips Hue. Et si vous disposez également d’un Google Chromecast branché sur votre télévision, vous pouvez demander à votre enceinte Google Home de lancer des vidéos Netflix, YouTube ou autre directement sur votre grand écran télé.
A noter que la capacité de Google Home à comprendre le langage parlé est impressionnante – et permet de faciliter l’adoption de l’outil. Vous voulez les dernières infos ? Il vous suffit de lancer un “Hey Google, quelles sont les dernières nouvelles ? “. Ou bien, “donnes moi les dernières nouvelles”. Ou bien “lance le journal télé”. A vous de tester les limites. Tout en gardant en mémoire le fait que le patois, tout comme le verlant, risque de ne pas bénéficier du même degré de compréhension. Oui, Google Home est civilisé et parle un langage courant.
Par ailleurs, les micros intégrés permettent à l’enceinte de différencier les voix et, par extension, donner des réponses différentes – et personnalisées – aux différents membres de la famille. Solide. Cependant, il risque d’y avoir débat quand toute la famille va commencer à demander son “programme tv préféré” 🙂 … .
Les fonctions de l’enceinte Google Home’ sont nombreuses – et peut-être pas toutes nécessaires (bien que de lui faire imiter des cris d’oiseaux puisse être marrant … 30 secondes) – mais la facilité d’usage et la qualité, constante, vous ouvre la porte pour jouer avec l’enceinte et découvrir de nouvelles manières d’utiliser Google Home pour vous faciliter la vie.

La concurrence

Amazon Echo

L’enceinte Echo – voire Dot ou Tap – est relativement similaire à Google Home à ceci prèt qu’elle utilise l’assistant Alexa au lieu de Google.
De la même manière, cependant, Alexa est connectée avec le monde Amazon – et sa dimension shopping – vous permettant ainsi de passer commande directement depuis l’enceinte.
Comme on a pu le voir, l’enceinte semble également pouvoir passer commande par elle-même (ou tout au moins réagir aux messages entendus sur la radio ou télé).
Attention au programme que vous regardez … .

Apple HomePod

Après Google Assistant et Amazon Alexa, cette enceinte fait entrer Siri (l’assistant Apple) dans votre salon. Le HomePod utilise la plateforme maison intelligente dédiée d’Apple (HomeKit) et pourrait également permettre aux utilisateurs Android de s’y connecter.
Un bon moyen de grignoter, éventuellement, quelques parts de marché chez Google.
HomePod fonctionne avec un abonnement Apple Music et peut définir automatiquement sa position dans une pièce afin d’adapter les réglages musique pour optimiser le son.
Alors que Noël arrive, le futur est lancé également. Qui n’a jamais voulu discuter avec sa maison ? En attendant d’ouvrir les paquets m’attendant dans mes petits souliers, je continue à hurler à la lune (ou tout simplement maugréer dans le noir sans trouver l’interrupteur qui sauverait mon petit orteil d’une rencontre maudite et sanglante avec un coin de table basse).

Vivement Google Home … .

Related Post

Appeler
Y aller