Menu

Après s’être lamentés à propos de la mort de la croissance organique sur Facebook, de nombreux professionnels du marketing ont désormais décidé d’acheter des pubs à travers les réseaux sociaux pour appuyer leurs efforts marketing. A en croire un récent rapport eMarketer qui demandait aux exécutifs de noter les plateformes des réseaux sociaux sur un certain nombre de caractéristiques, incluant le Retour sur Investissement (ROI), le ciblage, les outils analytiques, et les possibilités de création, la publicité chez ces derniers a reçu une note globale de B.

Sur l’ensemble des réseaux sociaux notés, Facebook a obtenu la plus haute note pour sa conduite de ROI avec un B+. Pour ce qui est du réseau social ayant donné le plus de maux de tête lors des dernières années, il semble que Facebook soit également en haut du panier en fournissant aux publicitaires ce que le principal analyste de eMarketer, Debra Aho Williamson, a qualifié de « plateforme de ciblage publicitaire extrêmement sophistiquée ».

Parmi ceux qu’eMarketer a classé comme faisant partie des « Trois Emergents », incluant Pinterest, Instagram, et Snapachat, Pinterest se distinguait comme net gagnant pour sa conduite de ROI, avec la note de B. Cela peut être largement attribué au fait que le business model de Pinterest marche exceptionnellement bien pour les activités de e-commerce au regard de leur promotion des produits dans une dimension visuelle et en faisant ressortir les intentions d’achat de ses utilisateurs.

D’autres pépites intéressantes de l’étude montrent que Facebook et Youtube ont reçu la note de B+ sur la notation concernant l’efficacité de leurs vidéos publicitaires. Comme les vidéos Facebook restent courtes et mignonnes alors que les vidéos YouTube bénéficient d’un peu plus de détails et sont légèrement plus longues, chaque réseau  social prospère en fonction des différents besoins vidéo des marketeurs. Twitter, d’autre part, obtient un score plus bas avec ses vidéos publicitaires, qui semblent s’aligner sur ce que les utilisateurs veulent voir ou non sur leur fil d’actualités Twitter.

Une plateforme a un haut engagement mais un ROI bas. Hum ?

Cela ne choquerait personne qu’ Instagram atteigne le plus haut score pour sa créativité, sa notoriété de marque et son engagement. Ce qui est intéressant, cependant, c’est que sa plateforme publicitaire a obtenu un score assez bas pour des aspects tels que sa conduite de ROI et ses outils de mesure. Ayant pour entreprise parente le géant Facebook, il est surprenant que la plateforme publicitaire d’Instagram n’ait pas été capable de se hisser au niveau des autres sur ces points.

Alors que la publicité sur les réseaux sociaux a reçu une bonne note globale, il y a clairement des zones délaissées qui pourraient bénéficier d’améliorations.

Le principal aspect que les dirigeants souhaitent voir s’améliorer concerne une amélioration des outils de mesure, avec Pinterest, LinkeIn, et Snapchat qui rejoignent Instagram au rang des mauvaises notes sur ces aspects.

Alors que les marketeurs se souviendront toujours de la croissance organique comme l’heure de gloire du marketing social media à leurs vieux jours, les nouvelles possibilités offertes par les publicités des réseaux sociaux sont à mille lieues d’inspirer ce sentiment de nostalgie.

Appeler
Y aller