Menu

20 ans après la première sortie de Pokémon sur Game Boy, Nintendo refait le buzz avec sa nouvelle application.

Lancée le 7 juillet, sur iOS et Android, aux États-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande et au Japon, « Pokémon Go » est devenue l’application la plus téléchargée sur iPhone aux États-Unis.

Une véritable aubaine pour Nintendo; depuis sa sortie l’application a fait grimper les actions du groupe de 20% à la bourse de Tokyo.

Elle génère désormais plus de recettes que Clash of Clan et est un véritable phénomène mobile et boursier. Développée par Niantic pour Nintendo, aucune date n’est encore prévue pour la sortie Française.

Un monde Pokémon dans la ville

Le principe de l’application bouleverse les façons de jouer. En réalité augmentée, grâce à la géolocalisation et à l’appareil photo, elle fait apparaître des Pokémons autour de vous.

Cette chasse au trésor 3.0 pousse à visiter des recoins de la ville encore inconnus. Et pousse à chausser ses pompes pour augmenter sa collection.

« Trouver », « capturer », « entraîner » et « combattre »  sont les verbes qui définissent les missions de l’application.

L’application aurait même des bienfaits sur les personnes en dépression.

En effet, elle aurait un impact positif sur le mental et le physique des joueurs, les poussant à sortir de chez eux et à se balader partout, elle leur fait voir du pays et rencontrer des gens.

Des rires aux scènes morbides

Si les lieux sont choisis de manière aléatoire, les Pokémons n’arrivent pas forcément au bon endroit, au bon moment.

C’est ce qui s’est passé dans un commissariat à Darwin, dans le nord de l’Australie. Les forces de l’ordre ont vu arriver des jeunes munis de leur smartphone dans le but de capturer un Pokémon. Si ça nous fait rire, les policiers, eux, n’ont pas rigolé longtemps. Avant de lancer un communiqué expliquant que, non, il n’est pas obligatoire de rentrer dans le commissariat pour attraper le Pokémon en question.

Moins drôle et plus morbide, une jeune fille voulant attraper un Pokémon est tombée sur un cadavre dans le Missouri. Pas sûr qu’elle continue à jouer encore longtemps.

Enfin, depuis quelque temps, le partenariat avec Google fait polémique. Il semblerait que lorsque la connexion est lancée via un compte Google, ce dernier pourrait envoyer des mails, télécharger ou même supprimer des photos. Et ça, ce n’est pas très rassurant.

Alors, qui attrapera le prochain Salamèche dans les magasins proches de chez vous parce qu’ils auront fait un partenariat ?

En tous cas, pour les utilisateurs Français qui veulent profiter de l’application, voila comment faire : Comment installer Pokemon Go sur Iphone et Android depuis la France

Appeler
Y aller