Twitter a banni (de l’usage des publicités) deux comptes proéminents. Les médias russes Russia Today (RT) et Sputnik sont désormais interdit de publicité (et autres publications sponsorisées) après que Twitter ait conclu à des tentatives d’interférence avec les élections américaines de 2016, via le réseau social, en “collaboration avec le gouvernement russe”.

Selon Twitter, “Cette décision est basée sur nos enquètes réalisées a posteriori des élections américaines et sur les conclusions des agences de sécurité nationale américaines montrant que RT et Sputnik avaient tenté d’interférer avec les élections en collaboration avec le gouvernement russe”.

Le réseau social a confirmé que seuls ces deux médias ont tenté d’interférer avec l’élection. Cependant, bien que RT et Sputnik soient désormais interdits de publicité, Twitter leur permet de conserver leurs comptes “en accord avec les règles d’usage”.

Au passage, le réseau social va donner les revenus tirés des publicités achetées par RT – quelques 1,9 millions de dollars quand même – à un/des institut(s) réalisant des recherches sur l’utilisation de son service autour des élections ainsi qu’à des buts de désinformation.

Après quelques passages au Congrès aux Etats Unis, Twitter s’est engagé à délivrer beaucoup plus de transparence autour des publicités politiques – qui seront désormais idéntifiées comme telles – mais également un centre détaillant les diverses publicités politiques en cours sur Twitter, les contenus et créatifs derrière celles-ci, leur durée de publication et les audiences visées.

Alors entre transparence, probité et résultats financiers tout chauds qui ont redonné le sourire aux investisseurs, est-on en train d’assister à la renaissance de Twitter ?

Share This