Alors que Donald Trump annonçait sa victoire et que le camp Clinton invitait ses fidèles à circuler – il n’y avait plus rien à voir – des milliers, si ce ne sont des millions d’américains se jetaient sur internet.

Une frénésie de recherches sur le web basées sur les mêmes termes : immigrer au Canada.

La naissance d’une tendance : Immigrer au Canada

Alors que les bureaux de vote fermaient, les recherches étaient en légère croissance. Rejet d’une campagne nauséabonde ou simple besoin d’air frais ?

Cependant, au fil de la soirée et du renversement de tendance (aux premières heures du décompte, Hillary Clinton comptait plus d’une centaine de grands électeurs d’avance), Google s’emballait. Entre immigration ou aller simple vers le Canada ce sont des pourcentages de croissance à trois voire quatre chiffres que l’on pouvait constater.

Selon cheapflights.com, après l’annonce de la victoire de Donald Trump, les recherches de billets “aller simple” vers le Canada explosaient, croissant de plus de 1000% (!!!) pendant la nuit. Sans parler des recherches d’informations : « immigrer au Canada ».

Newsjacking et anticipation

Et alors ?

Alors, pour les marketeurs préparés, ce genre d’occasion rare peut offrir des résultats énormes. Au-delà des chiffres et des sondages, nombre d’observateurs – non républicains – donnaient Trump gagnant. Pour une raison toute simple, les chiffres n’ont pas de « tripes ». Par delà les sondages, ce sentiment sournois que l’élection ne pouvait lui échapper.

Pour le marketeur – ou la société française – avant même ces annonces, profiter de l’attention et de l’emballement des réseaux sociaux autour de la campagne pouvait offrir une belle visibilité.

Et pour toute société présente dans le domaine du tourisme, des voyages, etc, anticiper sur une éventuelle élection de Donald Trump, préparer des sujets et mots-clés était une nécessité absolue. Sachant qu’immigrer au Canada était dans toutes les bouches en cas de victoire de Trump.

1000% … de croissance

1000% de croissance. Des chiffres qu’on n’aurait pu imaginer. Une anticipation logique d’un doublement du traffic me paraissait déjà raisonnable; et justifiant d’en tirer parti.

Comment ? Idéalement, pas de manière frontale sur un sujet tendu et au vu des éclats de la campagne. Ces élections sont une plaie ouverte sur laquelle jeter du sel serait plutôt malvenu pour l’image d’une marque.

Retour aux bases et Adwords. Entre autres. Les recherches longues sont moins chères et souvent plus disponibles. Un achat ponctuel, sur Bing et Google, et c’est un potentiel de première place … sur une recherche en croissance de 1000%.

Voyagistes, consultants, institutions locales et j’en passe, qui avait anticipé et fait un coup ?

Faites-nous part de vos initiatives gagnantes. Et pour ceux qui réalisent, à la lecture de cet article, qu’ils ont laissé filer une croissance à 3 chiffres, il est encore temps de préparer 2017 😉

Faites-nous signe !

Share This