Menu

5 astuces pour développer son réseau et accroître sa clientèle

Créer son propre réseau est une étape difficile et pourtant essentielle au développement d’une activité. Lorsque l’on essaie d’obtenir de nouveaux clients il est facile d’oublier que notre réseau est omniprésent et est à notre disposition 24h/24 et 7j/7.

Il peut même nous arriver d’oublier que le client que l’on recherche fait déjà partie de nos contacts. Il suffit de savoir comment ne pas en abuser et se poser les bonnes questions aux moments opportuns.

Dans cette optique voici quelques astuces pour développer une mentalité qui vous permettra d’obtenir plus de clients. Vous pouvez utiliser tous ces conseils dans votre vie quotidienne, afin d’augmenter la qualité de votre réseau, même lorsque vous ne travaillez pas.

François

Fondateur, WEBULLE

 

  1. Créez votre réseau proche : Vous avez souvent dans votre cercle social des personnes qui peuvent, directement ou non, vous apporter de la valeur. Par exemple les artistes ont souvent besoin de marketeurs, les développeurs web de graphistes ou de community managers, etc… Gardez en tête qui-a-besoin-de-qui, et n’oubliez pas d’entretenir vos relations avec vos amis et vos contacts afin de pouvoir demander des faveurs au sein de votre propre réseau, sans oublier d’être au moins aussi généreux en retour.
  1. Les compétiteurs : Une erreur que l’on fait souvent est de considérer la concurrence uniquement comme de la concurrence. Souvenez-vous qu’il est important de rester proche de ses compétiteurs. N’ayez pas peur de leur demander des conseils et des faveurs. Parfois, vos relations vous surprendront ! On est toujours plus forts à plusieurs et si vous décidez de travailler dans votre coin, vous aurez bien du mal à concurrencer les réseaux d’entrepreneurs et leurs actions à valeur cumulée.
  1. Les amis : Parfois il est difficile de lier son travail à ses amis mais pourtant, ils peuvent être d’excellents rapporteurs d’affaire. Votre connexion personnelle et affective les amènera souvent à chercher et à creuser leurs contacts au second ou troisième degré sans aucune autre contrepartie que de vous aider. N’oubliez pas ceci dit de leur payer un bon restau en retour. 😉
  1. La famille : Souvenez-vous que la famille peut être une partie importante de votre réseau professionnel. Souvent, les familles tissent des liens étroits au sein de leur ville et ont leur propre réseau communautaires, et peuvent ainsi vous apporter des contacts précieux.
  1. Ceux qui partagent votre état d’esprit : Certains de mes meilleurs contacts se sont fait lorsque j’ai rencontré des personnes avec une mentalité similaire à la mienne dans mon secteur d’activité. La communication en devient généralement plus facile et les projets sont excitants pour tous ceux impliqués. Lorsqu’il vous arrive de rencontrer des personnes avec lesquelles vous partagez le même état d’esprit, ayez le réflexe naturel de développer cette relation afin de voir si vous avez des points communs dans vos activités professionnelles. Vous risquez d’être agréablement surpris du nombre de clients et de recommandations que peuvent générer des rencontres avec des personnes qui partagent votre mentalité et votre passion !

Au cours de votre journée, cherchez des opportunités de réseautage en utilisant ce modèle. Avec le temps, vous développerez des relations de confiance qui vous apporteront souvent de nouveaux contacts et de nouvelles opportunités.

Demandeurs de stage, adoptez un freelance !

Ce texte fait suite à l’article que j’ai écrit au sujet de Lola et sa demande de stage au père noël, Lola qui va du coup rejoindre notre équipe à partir du mois de mai en tant que stagiaire (elle est en première année sup de pub).

Vous pouvez lire cet article et voir sa lettre de stage en cliquant ici.

J’ai décidé de l’écrire parce que nous recevons de plus en plus de demandes de stage, d’une part sans doute parce que comme toute entreprise qui se développe, WeBULLE acquiert une meilleure visibilité sur le web, mais d’autre part parce que beaucoup d’étudiants se rendent compte un peu tard qu’ils risquent de ne pas trouver de stage pour cette année.

Et pour certains il s’agit ni plus ni moins que d’un stage important à valider pour leurs études.

Même si évidemment en ce qui nous concerne chez WeBULLE il s’agit des métiers du web et de la communication, je suis persuadé que d’autres branches rencontrent le même problème.

Mais sans aucun doute, notre branche est l’une des plus solicitées, car elle regroupe de nombreux domaines d’activité allant du design au développement web en passant par la communication et la publicité.

Chaque semaine, nous recevons plusieurs dizaines de demandes de stage.

« Petite parenthèse » Je ne réponds plus aux e-mails de demande de stage. D’une part par manque de temps (croyez-moi ou non au début, je voulais vraiment répondre à tout le monde). D’autre part parce que les personnes qui postulent chez WeBULLE n’ont pas visité notre blog, car si elles l’avaient fait, elles auraient lu la demande de stage de Lola et donc n’auraient pas envoyé un e-mail mais un courrier original… « Fin de la parenthèse ».

J’ai donc décidé d’écrire cet article et donner ce conseil pour aider des étudiants à trouver un stage, tout en faisant prendre conscience à des indépendants que :

Il n’est pas nécessaire de posséder une structure de type SARL pour accueillir un stagiaire.

Tous les autoentrepreneurs et indépendants peuvent recevoir des stagiaires dans leurs équipes selon les mêmes conditions que n’importe quelle entreprise.

Très peu d’indépendants sont au courant qu’ils ont la possibilité d’accueillir des stagiaires.

Mon conseil est donc le suivant :

  • Si vous êtes en recherche de stage et que vous vous y prenez un peu tard, ne démarchez pas les entreprises qui ont une bonne visibilité sur internet. Vous allez perdre votre temps (et votre moral) à ne pas recevoir de réponses ou dans le meilleur des cas une réponse négative. Cherchez des professionnels indépendants et contactez directement des personnes et non des organismes. Pour la plupart, ils ne savent même pas qu’ils peuvent vous accueillir et souvent seront très contents d’être accompagnés. C’est donnant donnant, et l’étudiant aura de bien meilleures chances de faire profiter l’entreprise de ses compétences; plus une structure est petite, et plus l’apport d’une personne est important.
  • Si vous êtes travailleur indépendant, autoentrepreneur ou tout autre statut équivalent, pourquoi continuer à travailler seul alors que vous pourriez profiter des compétences d’un(e) étudiant(e) motivé(e) pour vous accompagner dans le développement de votre activité ?

Si je vous dis tout cela, c’est parce qu’il m’est arrivé la même chose. Mon tout premier stagiaire m’a contacté quand j’étais en autoentreprise, et est toujours à mes côtés, maintenant en formation en alternance, il est prévu qu’il rejoigne mon entreprise en tant qu’employé à la fin de ses études. 😉

La fin d’internet explorer

Microsoft vient d’arrêter son service support pour Internet Explorer 8, 9 et 10 et signe ainsi la fin d’internet explorer.

Ce qui signifie qu’il n’y aura plus de mises à jour pour les anciennes versions d’Internet Explorer (IE), laissant par la même occasion les utilisateurs plus vulnérables aux hackeurs.

Suite à la chute de ce qui fut le navigateur le plus utilisé, et devenu par la suite le moins utilisé en l’espace de quelques années, Microsoft a finalement décidé d’achever Internet Explorer.

Depuis mardi, Microsoft a donc arrêté son support technique pour toutes les anciennes versions d’Internet Explorer, ce qui inclut les versions 8, 9 et 10, ne maintenant que la version la plus récente, IE 11 ou Microsoft Edge).

Ceux qui utilisent toujours les anciennes versions tant décriées recevront une notification de « fin de vie », expliquant ce changement de situation et les pressant à se tourner vers Edge, le dernier navigateur pour Windows 10, conçu pour mieux fonctionner sur le web actuel.

Les anciennes versions de IE resteront malgré tout opérationnelles, cependant Microsoft ne publiera plus de mises à jour techniques ou de sécurité. Ce qui veut dire que les utilisateurs de ces versions deviendront bien plus vulnérables aux hackeurs mal intentionnés, et vivrons une expérience de navigation globalement pire.

D’après les chiffres de W3Schools, IE était pas plus tard qu’en 2008 le navigateur le plus utilisé au monde, employé par 46% des internautes mondiaux.

Alors qu’IE représentait 85% du marché en 2002, il n’est que de 6.8% fin 2015, la majorité des internautes préférant Google Chrome ou Firefox.

L’arrêt de leur service support pour les anciennes versions d’IE permettra à Microsoft de se concentrer sur Edge qui a reçu un accueil très positif.

L’expérience utilisateur améliorée et la sécurité revue à la hausse sur ces deux nouveaux navigateurs devraient encourager les habitués des anciennes versions à se mettre à la page, permettant ainsi à Microsoft de revenir dans la compétition.

Bien que cet arrêt des services support ait été prévu de longue date (Microsoft l’a officiellement annoncé l’année dernière), il devrait néanmoins provoquer des problèmes pour un certain nombre de particuliers et de professionnels.

Des sondages industriels récents ont montré que plus de 60% des petites entreprises utilisent une version désormais obsolète de IE, et sont donc possiblement plus exposées aux hackeurs.

La plupart des navigateurs auront Edge d’installé automatiquement si les mises à jour automatiques sont activées.

Si ce n’est pas le cas, la version la plus récente peut être téléchargée ici.

Afin de savoir quelle version d’IE vous utilisez et si vous êtes concernés par ces changements, cliquez sur le l’icône de point d’interrogation ou d’engrenage de votre navigateur, puis sélectionnez « à propos d’internet Explorer ».

Une nouvelle fenêtre s’ouvrira, indiquant quelle version de IE est installée sur l’ordinateur que vous utilisez.

Article original en Anglais

Appeler
Y aller